Pourquoi pratiquer l'éducation positive ?

  • Articles de fond
  • 2021-04-26 09:42:00
  • Aucun commentaire

,L'éducation positive fait ses preuves au quotidien. Les neurosciences sont en faveur de ce mode d'éducation*. Il s'agit d'être dans une réelle écoute avec votre enfant, dans l'empathie, la réponse aux besoins, de tout lui expliquer. Un comportement bienveillant avec un enfant permet la sécrétion d'ocytocine, "l'hormone de l'amour" qui favorise aussi le développement de la coopération, l'amitié, la confiance, l'empathie et la diminution du stress. 

Dès sa naissance, votre enfant peut comprendre tout ce que vous lui expliquez. Dès que vous, les parents, ressentez de fortes émotions négatives, il est conseillé d'exprimer votre émotion et sa cause pour apaiser votre petit amour. Il est prouvé que l'enfant ressent toutes les émotions de ses parents, c'est une vraie éponge émotionnelle (et plus particulièrement avec leur mère)**. Et en plus de cela, il a une forte tendance à culpabiliser s'il voit ses parents aller mal, car il s'en rend responsable. Le but n'est pas de chercher de l'aide auprès de votre petit loulou mais juste de mettre des mots sur ce qui se passe en vous. Parfois, cette situation active en vous des réactions négatives répétées face aux crises de votre enfant. C'est qu'elles vous renvoie à vos propres manques, dans ce cas faire un travail sur vos souffrances du passé sera nécessaire pour identifier vos réactions inappropriées et vous en libérer. C'est le plus beau cadeau que vous puissiez faire à votre enfant. 

Si, de son côté, votre enfant ressent à son tour des émotions négatives (colère, tristesse, peur, frustration etc.), il est important que le parent accueille l'émotion du moment sans le juger. Un acte de colère, par exemple, cache toujours chez l'enfant, une difficulté qu'il vit, un mal-être. il donc important de ne pas surenchérir en rajoutant votre mal-être à son mal-être. Dans ces moments-là, nommez son émotion et cherchez la cause. Ainsi, vous trouverez une solution pour régler le problème :)

Certains outils peuvent vous aider à aider votre petit loup :

  • susciter la coopération
  • remplacer la punition
  • encourager l'autonomie
  • le responsabiliser
  • faire un rappel des règles (toujours s'y tenir si vous souhaitez qu'elles soient respectées) et vous pouvez même parfois faire appel à l'imaginaire (voir les exemples plus bas)
  • Faire des compliments pour encourager l'estime de soi

 

Des exemples 

  • votre enfant fait une colère dans un magasin :

Pourquoi ? Pour l'enfant c'est long et ennuyeux ! De plus, il voit plein de produits attirants et il n'a pas le droit de les toucher ni de les utiliser ! C'est TRES frustrant. Sa réaction peut donc se comprendre.

Que faire ? Le responsabiliser sous forme de jeu pour rediriger son attention : "Ça te dit de m'aider ? Je te donne les produits qu'on va acheter et toi tu les disposes dans le caddie, okay ?"

  • Il veut utiliser votre téléphone portable

Pourquoi ? d'une part, il vous voit souvent avec et, un enfant cherche souvent à reproduire les actions de ses parents ; d'autre part, cet objet qui s'allume, a de jolies couleurs et se manipule si facilement… c'est hyper attirant !!! 

Que faire ? C'est aux parents d'être clairs et d'établir une règle. Vous devez expliquer clairement la règle et vous y tenir (par exemple : utilisation du téléphone toujours avec l'adulte ou que pour prendre des photos). Par ailleurs, comme vous êtes son modèle, il est important de ne pas être vous-même très souvent sur votre portable pour rester cohérent. 

  • Il veut un yaourt mais il n'y en a plus dans le réfrigérateur

Pourquoi ? Quand une envie leur vient, les enfants peuvent être très persévérants pour obtenir ce qu'ils souhaitent. S'il ne l'obtient pas, il fait face à une frustration qui est difficile à gérer pour lui. 

Que faire ? Vous pouvez faire appel à l'imaginaire. Lui expliquer que vous aimeriez être une super fée qui fasse apparaître des yaourts en un coup de baguette magique mais que malheureusement ce n'est pas possible. L'enfant comprendra que vous n'êtes pas contre lui et que ce n'est pas pour le contrôler que vous ne lui donnez pas de yaourt. S'il n'arrive toujours pas à passer à autre chose malgré cela, vous pouvez l'entraîner dans un jeu qu'il adore pour l'emener sur une autre idée.

  • Il me dit haut et fort en public " J'aime pas ce monsieur" 

Pourquoi ? Les enfants sont beaucoup plus connectés que nous a ce qu'ils ressentent dans leur corps. Votre enfant a dû avoir peur d'un comportement de la personne en question ou son visage lui renvoie a quelque chose de désagréable.

Que faire ? Ne pas nier ce qu'il ressent est très important. Essayez de discuter avec lui tranquillement de ses sentiments et pour quelles raisons il a dit ça. Accueilliez, être dans un réelle écoute. Expliquez-lui ensuite que la prochaine fois, il exprime cela à voix basse, et qu'il s'adresse à vous, ses parents.

 

 

Si vous sentez votre enfant bloqué dans une émotion vraiment forte, vous pouvez l'aider à s'en libérer. Pour cela, je vous invite à lire Valentin et les points magiques de Valérie Broni aux éditions Leduc's, un très bon support pour accompagner son enfant dans la gestion de ses émotions. 

Si l'on ne pratique pas cette écoute régulière, l'enfant peut avoir comme réflexe, à la longue, d'intérioriser, de ne pas se sentir en confiance pour discuter avec ses parents, d'avoir peur de leur jugement et de ne pas se sentir compris. Et, ses comportements inadaptés peuvent se répéter et s'automatiser, créant des comportements inconscients négatifs, des croyances limitantes qui vont l'empêcher de développer son estime, sa confiance en soi.

Bien évidemment, ce n'est pas parce-qu'une fois on ne réagit pas avec bienveillance que tout est fichu ! Bien sûr que non ! Se tromper, essayer, recommencer fait partie du processus ! Surtout que le parent ressent aussi des émotions dans ces moment-là, ce n'est donc pas toujours facile de rester calme. L'important est d'être dans cette logique, cette volonté et votre enfant le sentira. D'ailleurs, si une fois vous regrettez d'avoir eu une réaction inappropriée face à un comportement de votre enfant, vous pouvez lui dire, il comprendra. 

Vous verrez que cette manière d'éduquer participera à l'équilibre de votre enfant, qu'il acceptera mieux ses émotions, qu'il développera ses propres ressources pour mieux rebondir face aux situations difficiles, et que cela lui permettra de devenir un adulte résilient. Et lorsqu'il n'y arrivera pas, il saura se tourner vers ses parents pour demander de l'aide rapidement.

Et vous aussi, vous ressentirez les bienfaits et ressortirez grandi.e de ces relations constructives pour les deux parties.

Il ne s'agit pas de suivre une méthode mais plutôt d'être dans une logique de bienveillance et tout suivra naturellement ! Vous formerez alors une réelle équipe soudée.

 

Chloé Boileau

 

Pour aller plus loin 

Quelques lectures que je vous conseille : 

  • Catherine Gueguen, Pour une enfance heureuse 
  • Isabelle Filliozat, J'ai tout essayé ! 
  • Valérie Broni, Aider l'enfant précoce à s'épanouir, grâce à l'EFT 
  • Adèle Faber et Elaine Mazlish, Parler pour que les enfants écoutent

 

Source : https://apprendreaeduquer.fr/preuves-neurosciences-education-bienveillante/

** Source pour plus d'informations sur l'enfant éponge émotionnel : https://parent-smileandgrow.com/fr/cerveau-du-bebe/