Jardinage : comment dire STOP aux pesticides ?!

Jardinage : Comment dire STOP aux pesticides ?

Saviez-vous que le traitement des sols via les pesticides ou engrais chimiques ont de nombreuses conséquences néfastes pour les êtres vivants et leur environnement ?

  • Il tue les micro-organismes (comme les vers de terre) qui aèrent le vol et aident les plantes ;
  • Il est néfaste pour la santé de l’homme : pour les agriculteurs qui l’utilisent d’une part mais aussi pour l’ensemble de la population qui se nourrit des cultures aspergées de pesticides et engrais chimiques ;
  • Il pollue l’eau (par érosion), le sol et l’air…

 

plantations

Quelles alternatives ?

  • Attirer les auxiliaires en installant des plantes nectarifères :

   + Arbustes : noisetier, sureau, charme, érable, champêtre, etc.

   + Plantes sauvages : fenouil, carotte sauvage, lamier blanc, etc.

   + Plantes qui attirent les pucerons (et ainsi ils ne s’attaqueront pas aux autres plantes) : capucine, tanaisie, ortie, etc.

Un jardin trop entretenu où « rien ne dépasse » n’attirera pas les auxiliaires.

 ➜  Qu’est ce qu’un auxiliaire ? 

  • Un prédateur comme le hérisson 
  • Un pollinisateur comme les abeilles 
  • Un décomposeurs comme les vers de terre 
  • Alternez les plantes cultivées pour favoriser la rupture du cycle de développement des ravageurs
  • Évitez de mettre en contact des espèces de la même famille botanique çar elles attirent les même nuisibles
  • Adaptez bien chaque plante à l’environnement dont elle a besoin, elle sera ainsi moins sensible aux maladies et aux ravageurs
  • Semez des engrais verts entre deux cultures (trèfle, phacélie, moutarde, etc.). Ils couvrent de façon temporaire le sol, limitent la levée des plantes indésirables, évitent l’érosion, le lessivage et enrichissent la terre
  • Faites des associations de plantes : 

   + Des fleurs pour protéger les légumes (ex : les soucis protègent les choux)

   + Des plantes aromatiques pour protéger des légumes et des fleurs (ex : le thym éloigne les pucerons et les limaces)

   + Des légumes se protègent entre eux ( ex : fenouil + menthe protègent les choux des chenilles)

   + Des fleurs se protègent entre elles (ex : la lavande protège le rosier)

  • N’arrachez pas les mauvaises herbes, elles enrichissent le sol
  • Mettez en place des obstacles et des pièges contre les ravageurs : des filets pour protéger les cultures des oiseaux, de la sciure de bois ou des cendres pour faire fuir les limaces, etc.
  • Créez des espaces favorisant la biodiversité : aménagez des coins de végétation dense, un point d’eau pour accueillir les amphibiens, un abri pour les insectes, un mur de pierre pour les lézards ou encore un tas de bois pour les hérissons. Plus un écosystème est riche, plus il est en bonne santé.
  • Utilisez des produits naturels pour créer votre propre pesticide (ex : le purin d’ortie contre les limaces).

 

... à vos jardins :)

Chloé Boileau